Dauphins

Publié le par association de liloufoc à liloustic

Le Point.fr - Publié le 01/02/2013 à 10:00

Les cétacés sont capables de déployer des trésors d'ingéniosité pour sauver leur peau. Voici deux histoires vraies pas ordinaires.

Des dauphins à long bec nagent au large des côtes sud-africaines.

Des dauphins à long bec nagent au large des côtes sud-africaines. © CORDIER Sylvain / hemis.fr


Les dauphins n'en finiront jamais de nous surprendre. C'est du moins ce qu'ont dû se dire les scientifiques de l'Institut de recherche sur les cétacés d'Ulsan, en Corée du Sud, en assistant à une scène peu ordinaire survenue en juin 2008 et récemment relatée dans la revue spécialisée Marine Mammal Science. Alors qu'ils participaient à une mission d'observation de spécimens sauvages en mer du Japon, les chercheurs ont vu pas moins de douze dauphins à long bec (delphinus capensis) en train de tenter de secourir l'un des leurs.

 

 
 

Nageant côte à côte et de manière coordonnée, les animaux ont, pendant de longues minutes, formé une sorte de radeau pour maintenir leur congénère à la surface et lui permettre de respirer. Au bout d'un moment, certains membres du cortège ont renoncé, tandis que les individus "les plus secourables" ont cherché à maintenir la tête du blessé hors de l'eau. Peine perdue toutefois, car quelques instants plus tard, la femelle rendait son dernier soupir. Quelques-uns ont alors continué d'accompagner sa dépouille avant de la laisser sombrer lentement dans les grandes profondeurs.

Bien que des scènes de dauphins portant assistance à d'autres aient déjà été rapportées auparavant, c'est la toute première fois que des scientifiques ont pu être témoins d'un dispositif de secours aussi sophistiqué. L'épisode a même pu être filmé. Pour autant, d'après les spécialistes, il n'est ni la preuve que les cétacés peuvent ressentir de l'empathie ni celle qu'ils soient dotés d'un sens, disons moral. Il se peut qu'ils aient aidé cette femelle tout simplement dans l'intérêt du groupe, relèvent-ils.

Publié dans nature

Commenter cet article