Titanosaure !

Publié le par association de liloufoc à liloustic

Un fémur de titanosaure de 90 cm


 

 

 

Le paléontologue Eric Buffetaut, directeur de recherches au CNRS, ne regrette pas sa dernière expédition à Cruzy (Hérault). Les fouilles qu’il vient de terminer aux abords de ce petit village au cœur du vignoble languedocien ont mis au jour un fémur de dinosaure en excellent état de conservation. Long de 90 cm, l’os appartenait à un saurien de la famille des titanosaures.


Malgré la ressemblance du nom, le dinosaure de Cruzy n’a rien à voir avec le célèbre et terrifiant tyrannosaure.

Une sorte de vache géante

Le titanosaure s’apparente plus à un genre de vache géante, un herbivore d’une quinzaine de mètres de long qui broutait paisiblement voici soixante- dix millions d’années. « Cette famille de dinosaures est assez méconnue du grand public alors qu’ils étaient très répandus, signale Eric Buffetaut. Et c’est le plus gros type de dinosaure qu’on pouvait trouver sur ce qu’est aujourd’hui le territoire français », ajoute-t-il. Car oui, en France aussi, on peut découvrir des os de dinosaures. « Les principaux sites se trouvent en Provence et dans le Languedoc, mais de nombreux fossiles ont été découverts dans le Jura et en Normandie », explique le paléontologue qui, depuis trois ans, a jeté son dévolu sur Cruzy. « C’est un site où se trouvait le dépôt d’une ancienne rivière.

 

Nous y avons trouvé de très nombreux ossements d’animaux. Des dinosaures mais aussi des tortues, des oiseaux qui sont en très bon état de conservation. » Sur place, le CNRS travaille avec l’Association culturelle archéologique et paléontologique de l’Ouest biterrois, des passionnés bénévoles qui, depuis quinze ans, consacrent trois semaines de leur temps chaque année aux fouilles. Leurs plus belles trouvailles, dont les restes d’un ankylosaure, sont exposées dans le musée, gratuit, de Cruzy.

Quant au titanosaure, son fémur va faire l’objet d’études pour déterminer précisément de quelle espèce de dinosaure il s’agissait. Eric Buffetaut a hâte de retourner dans l’Hérault pour trouver d’autres morceaux de son squelette. Même si son intérêt pour Cruzy lui vient d’une autre découverte récente, celle de la vertèbre d’un oiseau géant au nom évocateur, le gargantuavis.

 

LeParisien.fr

Grégory Plesse | Publié le 30.07.2012, 14h03

Commenter cet article