Tout va bien !

Publié le par association de liloufoc à liloustic

Les ventes de sac à dos pare-balles explosent après la tuerie de Newtown

Installée à Salt Lake City, l'entreprise Amendment II ne fabrique pas que des gilets pare-balles légers pour les forces de l'ordre et l'armée. Depuis quelques temps, elle a enrichi sa gamme de produits destinés aux plus jeunes. Objectif : séduire les parents soucieux de protéger leurs enfants contre les fous en armes en les équipant de sac à dos dotés d'une plaque en nanotubes de carbone.

 

"En gros, il y a trois modèles, explique le président de la société, Derek Williams, à Mother Jones. Un SwissGear fait pour les ados, un Avengers et un Disney Princess pour les petits." Depuis la tuerie de Newtown, le patron se félicite d'en avoir écoulé trois fois plus que pendant un mois normal. Et il ne compte pas s'arrêter là. Il faudra déployer un certain tact, reconnaît-il, mais "mais nous allons essayer de faire savoir que nos produits existent, qu'il y a au moins un moyen de protéger nos enfants".

 

Pour les familles intéressées, l'équipement n'est pas donné : il faut compter 299 dollars pour un Disney Princess et 199 dollars pour un simple "bouclier" à insérer dans le cartable. Mother Jones estime qu'au moins cinq sociétés proposent des produits similaires à ceux d'Amendment II aux Etats-Unis, jouant ouvertement sur la peur suscitée par de nouveaux massacres en milieu scolaire.

 

 

Dans la foulée de la tuerie de Sandy Hook, l'une d'elles, implantée dans le New Hampshire, a même posté sur Facebook une publicité pour son gilet pare-balles tout public. "Armez les professeurs et, dans le même temps, protégez vos enfants", précise la réclame.

 

Lemonde.fr, 19 décembre 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article